De nombreuses personnes dans le monde aiment boire. Dans certains pays, boire est considéré comme un passe-temps national. C’est légal dans la plupart des endroits, donc acheter de l’alcool n’est pas un problème pour la plupart des gens. Malheureusement, l’alcool peut créer une forte dépendance et son mauvais usage peut être très destructeur pour la santé. L’impact commence dès la toute première gorgée.

Prendre un verre de vin à l’occasion pour le dîner n’est pas une source de préoccupation, mais boire quotidiennement, comme un verre de bière tous les soirs après le travail, peut avoir un impact sur votre corps et votre esprit. Même un verre par jour peut devenir une dépendance. Si vous avez du mal à vous arrêter, cela signifie que le problème a déjà commencé. Quelles sont les conséquences de trop boire?

les effets de l’alcool à court terme sur la santé

Peau

Boire trop peut causer divers problèmes de peau le lendemain. Certaines personnes éprouvent des problèmes comme des bouffées de chaleur ou de l’acné. L’alcool diminue votre santé par le nombre de cellules protectrices dans votre corps et le rend vulnérable aux infections acnéiques. Il peut également augmenter vos niveaux d’hormones, provoquant une inflammation et une stimulation des glandes sébacées. En conséquence, vos pores se boucheront et entraîneront une éruption cutanée.

Gueule de bois

Plus vous buvez d’alcool le soir même, plus vous risquez de ressentir une gueule de bois le lendemain lorsque votre sang sera nettoyé de l’alcool. Ils passent généralement dans les 24 heures, mais ils peuvent inclure certains effets physiques de l’abus d’alcool tels que maux de tête intenses, soif, diarrhée, nausées, étourdissements, faiblesse et rythme cardiaque rapide.

Les effets de l’alcool à long terme sur la santé

L’abus d’alcool peut conduire à des maladies chroniques ou incurables plus graves. L’Organisation mondiale de la santé contribue à une consommation excessive d’alcool dans plus de 200 types de maladies différents.

Cœur

L’alcool affecte le système cardiovasculaire; Une consommation excessive régulière d’alcool peut provoquer une tachycardie et entraîner des complications telles que des caillots sanguins, qui peuvent provoquer une augmentation temporaire du rythme cardiaque et de la pression artérielle. Avec une utilisation prolongée, il augmente le risque de maladie chronique, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. L’alcool prive le sang et les muscles d’oxygène, donc lorsqu’une artère est coupée, le cœur s’arrête. Les personnes ayant un taux de cholestérol élevé sont plus susceptibles de souffrir d’artères obstruées, elles doivent donc être encore plus prudentes lorsqu’elles consomment des boissons alcoolisées et envisager de consulter un cardiologue.

Foie

Le foie est la principale ligne de défense du corps contre la toxicité. Il décompose les substances nocives afin qu’elles puissent être éliminées du corps en toute sécurité. Malheureusement, les mêmes substances peuvent endommager les cellules hépatiques. Les maladies les plus dangereuses sont la stéatose hépatique, l’hépatite et les cicatrices.

La stéatose hépatique est causée par la graisse qui s’y accumule et, par conséquent, empêche le foie de fonctionner correctement.

L’hépatite signifie une inflammation du foie et environ ⅓ des personnes atteintes de stéatose hépatique la développeront. Il est le plus susceptible de se produire chez les personnes qui ont bu beaucoup au cours des dernières années. Les personnes atteintes d’hépatite diagnostiquée devraient cesser de boire immédiatement. Sinon, ils subiront des lésions hépatiques graves et potentiellement mortelles.

Pancréas

L’abus d’alcool est particulièrement nocif pour le pancréas. L’organe est chargé d’aider le corps à digérer en produisant les hormones nécessaires qui augmentent le taux de sucre dans le sang. Trop d’alcool peut amener le pancréas à produire des produits chimiques toxiques mauvaises pour la santé.

Lorsque l’abus est prolongé, cela peut entraîner une pancréatite. Elle est causée par un gonflement des vaisseaux sanguins qui l’entourent. Il est difficile de voir les premiers signes; beaucoup de gens ne savent même pas que leur corps les empoisonne. La pancréatite aiguë entraîne des lésions irréversibles du pancréas.

Cancer

La consommation d’alcool a été associée à quelques types de cancers comme le cancer de la bouche, de la gorge, du foie, de l’œsophage, du côlon et du sein. Plus vous buvez, plus le risque est élevé. Pour certains cancers, comme le cancer du sein, même de petites quantités peuvent augmenter considérablement le risque. On ne sait pas exactement pourquoi l’alcool affecte le risque de cancer, mais des études montrent qu’il peut varier en fonction du type.

Problèmes sexuels

Boire de l’alcool peut augmenter votre confiance et vos désirs sexuels, ce qui peut conduire à des aventures d’une nuit avec des inconnus. Lorsque nous sommes ivres, nous pouvons prendre de mauvaises décisions comme des relations sexuelles non protégées, qui comportent souvent le risque d’infections sexuellement transmissibles. De plus, de grandes quantités de boissons peuvent réduire les niveaux de testostérone et interférer avec le cerveau, ce qui rend difficile le maintien d’une érection. En raison de l’interférence avec le système nerveux, de nombreuses femmes peuvent avoir plus de mal à atteindre un orgasme.

La consommation prolongée d’alcool peut empêcher le corps d’ovuler et affecter la fertilité. En raison de la baisse des taux de testostérone, la production de spermatozoïdes peut également diminuer.

Conclusion de l’effet de l’alcool sur la santé

Beaucoup de gens boivent occasionnellement, mais chaque consommation d’alcool nous rapproche de la possibilité d’une dépendance. Selon les enquêtes de 2019, 14,1 millions d’adultes âgés de 18 ans (aux États-Unis) et plus souffrent d’un trouble lié à la consommation d’alcool. Si vous sentez que votre vie dépend de la consommation d’alcool, ou si vous ne pouvez pas vous passer d’une bière après le travail, vous pouvez reconnaître les premiers signes d’alcoolisme. La maladie peut affecter toute votre vie, non seulement votre santé, mais aussi vos relations sociales et votre travail.